Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

carole-thiebault@28joursdelaviedunefemme.fr

On entend beaucoup de choses sur le DIU cuivre, autrement appelé stérilet. Pourtant il est victime de pas mal de fausses informations.

Vous pensiez tout savoir sur le stérilet ?

Je vous propose de faire le point.

 

DIU cuivre : c’est fait comment ?

 

Le stérilet n’est pas fait en cuivre. Il s’agit en fait d’un petit objet en matière plastique souple. Souvent il a une forme en T mais on trouve aujourd’hui par exemple un nouveau DIU qui a une forme d’anneau.

Seules les branches sont recouvertes de cuivre. C’est le cuivre qui assure la neutralisation des spermatozoïde et donc confère au DIU son effet contraceptif.

 

Le stérilet c’est fait pour qui ?

 

Toutes les femmes peuvent a priori opter pour la pose d’un DIU cuivre. On entend encore aujourd’hui la rumeur qu’une femme n’ayant jamais eu d’enfant ne pourrait pas y prétendre.

Sachez que cette information est fausse !

Depuis 2004, les autorités officielles ont émis une recommandation (via la Haute Autorité de Santé) en ce sens.

Personne ne peut vous refuser la pose d’un stérilet au motif que vous soyez nullipare (oui je sais ce mot est moche comme tout mais c’est comme ça qu’on vous désigne si vous n’avez pas d’enfant).

On en profite pour aborder un sujet délicat : est-ce que ça fait mal ?

On ne va pas se mentir, on ressent quelque chose à la pose. Après, tout dépend de la douceur du professionnel de santé qui procède à la mise en place du DIU et de votre sensibilité.

En tout cas, il n’est pas normal que vous le sentiez par la suite. Une fois posé, le DIU est indolore et passe inaperçu.

C’est aussi ce qui peut jouer en sa faveur : si vous avez besoin d’être protégée contre une grossesse non désirée sans ajouter à votre charge mentale.

Ce qui nous amène à une autre question fondamentale…

 

Le DIU : c’est super efficace !

 

Alors là c’est vraiment le gros plus du stérilet. Son indice de Pearl est vraiment bon puisqu’il passe en-dessous de la barre de 1.

Cela signifie que sur 100 couples qui utilisent le DIU cuivre pendant un an avec une activité sexuelle régulière, on compte moins d’une grossesse survenue.

Alors oui il existe des cas d’expulsion du DIU ce qui par voie de conséquence annule tout effet contraceptif. Ceci dit, cela représente 5% des cas ce qui reste anecdotique. Mille excuses pour celles qui ont été dans ce cas et qui peuvent se sentir agressées par cette phrase. Je me place ici sur une considération statistique qui replace le sujet dans un contexte plus large.

Évidemment que si vous faites partie de ces 5% les conséquences ont pu être lourdes et je ne veux pas le nier.

 

Pour revenir à l’efficacité, le DIU cuivre est efficace jusqu’à 10 ans. Oui vous avez bien lu : 10 ans de tranquillité ! Pour cela il est nécessaire de demander spécifiquement un stérilet qui présente 380 mm² de cuivre. En-dessous vous risquez d’avoir des surprises ou d’avoir à le changez plus fréquemment.

 

Dégommons les intox sur le DIU cuivre

 

Allez c’est parti, maintenant on fait table rase des légendes urbaines, fausses infos, intox qui circulent à propos du stérilet cuivre.

On ne peut pas prendre d’anti-inflammatoires avec un DIU

FAUX

Des études ont montré que la prise d’aspirine ou d’anti-inflammatoires n’a aucune incidence sur l’efficacité du DIU cuivre.

 

Le DIU cuivre provoque un mini avortement à chaque cycle

FAUX

Le cuivre est la principale voie d’action contraceptive du DIU. Il neutralise les spermatozoïdes. Il y a donc déjà très peu de risque que des spermatozoïdes aillent au-delà de l’utérus, sachant que lorsqu’il y a fécondation, elle a lieu dans la trompe de Fallope.

Ensuite il faudrait qu’à chaque cycle il y ait rencontre avec un ovule ce qui n’est pas automatique. Il faut être là au bon endroit au bon moment.

Ça se saurait s’il y avait fécondation à chaque cycle.

 

Le DIU représente un risque de grossesse extra-utérine

FAUX

Encore une fois une intox et cette fois elle vient du fin fond de croyances erronées. La rumeur voudrait que le DIU soit vecteur d’affections gynécologiques. Or il a été prouvé par des études scientifiques que les porteuses de stérilet ne sont pas plus exposées que les autres femmes à des pathologies telles que les inflammations des trompes par exemple. Lesquelles sont, elles, facteur de risque de grossesse extra-utérine.

 

Alors, vous aviez un sans faute ou bien vous découvrez des choses ?

On en parle dans les commentaires ?

 

Sources :

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/family-planning-contraception

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages
Avatar

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

12 commentaires

  1. Coucou Carole, pas concernée par le stérilet mais toujours intéressant tes articles, je vais pouvoir conseiller des patientes du coup ! Merci 🙂

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Cool Déborah !
      C’est chouette cette chaîne qui se forme…
      A bientôt
      Carole

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Avec plaisir Audrey
      BIses
      C.

  2. Cet article est très instructif et bravo pour la structure en vrai faux pour préciser les faits

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Merci Emmanuel,
      Je note pour la structure, j’ai voulu changer un peu et c’est cool si ça plaît.
      Belle journée
      C.

  3. En tant qu’homme je me demande combien de femmes sont au courant de toutes ces informations ?!?! Elles me semblent toutes tellement importantes… Bravo pour ton expertise et pour dispenser ces conseils si importants.

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Nicolas,
      C’est une très bonne question et la réponse m’a un temps désolée et puis finalement c’est ce qui me pousse à tenir ce blog : informer le plus largement possible. Car oui mon expérience montre que peu de femmes sont réellement informées sur ces sujets.
      Merci pour ton retour car je me réjouis aussi beaucoup de pouvoir transmettre aux hommes qui sont de bons ambassadeurs 😉
      A bientôt
      C.

  4. Coucou, je comprend que tu dise que ce n’est pas sensé faire mal. Mais que faire en cas de douleurs ? Perso, je n’ai réussi à garder mon DIU au cuivre que 6 mois, je le sentais trop et des douleurs quand je me penchais. Je suis repartie vers un diu hormonal du coup… Mais peut être que la pose étais en cause

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Charlène,
      Effectivement la pose peut être en cause ou bien la sensibilité individuelle. Entre ce qui est valable statistiquement pour un grand nombre de personnes et ce que chacun ressent il peut y avoir une différence.
      L’important est que le choix final puisse apporter confort et tranquilité d’esprit. Il n’y a pas une méthode meilleure qu’une autre. Le meilleur choix est celui qui te convient.
      Merci pour ton témoignage c’est important ce que tu soulignes.
      A te lire
      C.

  5. Article vraiment instructif. Je ne suis pas/plus concernée par le DIU mais j’aurais aimé avoir toutes ces infos étant plus jeune. La visite chez le gynéco est toujours chronométrée, pas facile de faire son choix de contraception sans avoir un maximum d’infos. Merci !

    1. AvatarCarole Thiebault says:

      Effectivement Anne,
      C’est le ressenti de beaucoup de femmes et je ne veux pas jeter la pierre aux gynécos. Le système les contraint à être “rapides” dans leurs consultations.
      Alors je comprends que ce blog a une vraie raison d’être ! Merci Anne !
      A te lire
      C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir le livre " Cycle menstruel : 5 clés pour retrouver l'équilibre"