Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

carole-thiebault@28joursdelaviedunefemme.fr

Certains parlent d’élixir de vie… Si la dénomination est juste par l’image qu’elle renvoie, je préfère parler de glaire cervicale parce que la réalité n’est pas “rose bonbon” et je ne suis pas du genre à transformer une chose pour la rendre plus attirante. On va parler glaire, parfois visqueuse, parfois gluante ou encore filante. Mais alors qu’est-ce que c’est au juste la glaire cervicale et à quoi ça sert ? Comment prendre soin d’un signe aussi évident de ta fertilité ? On regarde ça ensemble ?

C’est quoi la glaire cervicale 

La glaire cervicale c’est un mucus sécrété par ton corps au niveau du col de l’utérus. Dit comme ça c’est pas super glamour mais quand tu vas savoir à quoi elle sert, tu vas halluciner et commencer à aimer ta glaire cervicale.

Bon ok j’exagère un peu là.

Allez je me lance et tu me diras ensuite si ça t’a intéressée.

La glaire cervicale disais-je est donc une sécrétion de cellules spécifiques nichées dans le col de l’utérus. Cette sécrétion suit le cycle ovarien. Donc tu comprends dès à présent que la glaire cervicale va te servir de messager pour ce qui concerne l’évolution de ton cycle.

Parce que c’est plus facile de constater qu’il y a de la glaire dans ta culotte que d’interroger en direct tes ovaires. Même en méditant très fort j’ai pas réussi. Remarque je ne suis pas aussi forte en méditation que le Dalaï Lama mais moi j’ai des ovaires…

Photo de Min An provenant de Pexels

La glaire cervicale change d’aspect pour te dire où tu en es. C’est quand même sympa de sa part non ?

Du coup on trouve 4 types de mucus. Ces 4 types sont sécrétés par des cellules différentes au sein du col de l’utérus. Bon alors attention on va évoquer un nouveau terme qui me fait hurler : les cryptes cervicales. Et oui tu t’y attendais pas à celle-là : on a des cryptes au niveau du cervix !

Tu ne trouves pas que ça fait un peu mystérieux genre Indiana Jones qui part à la recherche du trésor (ou de la malédiction) cachées ?

A mon avis tout ce vocabulaire contribue au fait de ne pas donner envie d’aller voir ce qu’il se passe là-dedans. T’as fait quelle tête quand tu as lu le titre de cet article ?

Glaire ? Pouah c’est dégueu ! Est-ce que tu as la même réaction quand tu lis le mot sperme ? Non ?

Ben dis-toi que c’est pareil, c’est juste une sécrétion corporelle comme la transpi aussi.

Revenons à nos moutons : 4 cryptes différenciées qui sécrètent 4 types de glaire cervicale. Et ces 4 types sont autant d’indices bien spécifiques sur le déroulement de ton cycle, ton statut fertile ou non et donc aussi dans le processus de la reproduction (et oui la glaire cervicale est ultra importante quand il s’agit de fabriquer un mini-toi).

Pour plus de simplicité je vais te décrire les 3 principaux types de glaire cervicale, ceux que tu peux repérer durant ton cycle :

  1. La glaire collante, sécrétée en début de cycle quand il y a des œstrogènes en circulation mais pas suffisamment pour déclencher…
  2. La glaire filante avec sensation d’humidité voir de lubrification (à ne pas confondre tout de même) qui, elle, témoigne de la présence de forts taux d’œstrogènes et de l’imminence de l’ovulation (bon par imminence il ne faut pas s’attendre à un timing en minutes, on est sur des heures voir quelques jours).
  3. La glaire visqueuse quant à elle est sécrétée sous l’influence de la progestérone. Elle ne s’écoule pas et c’est la plus facile à repérer puisqu’on ne la voit pas !

Comment la repérer

Oui c’est maintenant qu’il faut mettre la main dans le cambouis ! C’est une image hein, on ne va pas mettre la main entière !

D’ailleurs, la façon la plus simple est de ne rien mettre nulle part.

Il suffit d’observer ce qui se passe au niveau de la vulve. Pour cela, il est juste nécessaire de prendre soin de recueillir ce qui s’y trouve quand tu vas aux toilettes, juste avant d’uriner ou de déféquer.

Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Ensuite tu regardes si ce que tu as sur le papier toilette (un carré suffit) ou sur tes doigts (propres les doigts) présente une certaine élasticité.

Oui ? gagné c’est de la glaire cervicale

Ensuite tu affines :

Est-ce que c’est cassant et opaque blanchâtre ? C’est de la glaire collante de début de cycle ou peu d’œstrogènes. Attention, même si ce n’est pas la plus fertile des glaires, elle peut aider les spermatozoïdes à grimper !

Est-ce que c’est super filant et translucide ? Bingo on est sur de la glaire hyper fertile et donc on approche de l’ovulation.

Pourquoi fertile ?

Parce que plus elle est filante, plus elle va faire office de toboggan pour les spermatozoïdes et leur permettre de passer la barrière acide du vagin, se nourrir au passage du toboggan (ouais il est en chocolat le toboggan) et subir la capacitation qui leur refile un ticket vers la fécondation. Mais attention, comme dans Charlie et la chocolaterie, il n’y a qu’un seul ticket d’or !!

Tu ne vois rien de rien quel que soit le moment du cycle ?

Tu peux aller voir ce qui se passe à la source, c’est-à-dire au col de l’utérus. Cette fois on s’introduit. Deux doigts suffisent (alors non oublies tout de suite l’image des Twix).

Il faut les introduire (oui toujours propres et en prime avec ongles courts et propres aussi) jusqu’au fond du vagin et trouver le col de l’utérus (c’est tout lisse et doux). Tu ne peux pas te tromper, c’est une impasse.

Je te donne la carte au trésor, vas-y petite Indiana Jones – Photo de C Technical provenant de Pexels

Là tu entoures le col de tes deux doigts et tu presses lentement tout en retirant les doigts vers la sortie (oui l’image du pie qu’on traie peut survenir dans ton esprit).

Ce que tu observeras entre tes doigts que tu as ensuite gardés serrés jusqu’au dehors, c’est de la glaire.

Toujours rien ? Peut-être es-tu sous pilule contraceptive ou viens-tu de l’arrêter? Auquel cas il faut attendre que tes cellules réapprennent à travailler. 

Ou alors lis bien les conseils qui suivent… 

Comment en prendre soin

La glaire cervicale est constituée de 3 composants principaux que sont :

  • les molécules de mucus, autrement dit des glycoprotéines qui forment une sorte de toile d’araignée plus ou moins lâche ou serrée. Cette “structure” se modifie par elle-même et sous l’influence des substances biochimiques que tu vas voir juste après ;
  • L’eau ;
  • des substances biochimiques telles que le chlorure de sodium, des enzymes,…

Tu vois donc tout de suite que l’alimentation va pouvoir apporter les matières premières nécessaires à la synthèse de la glaire cervicale. Manges des légumes !

L’élément sur lequel tu vas pouvoir agir assez rapidement, c’est l’hydratation. Si tu ne vois pas de glaire arriver, interroges-toi sur ton niveau d’hydratation et BOIS !

De l’eau hein ! On n’est pas des sauvages !

Il faut également retenir que la sécrétion de glaire dépend de l’imprégnation hormonale. La glaire cervicale sera différente s’il y a des œstrogènes ou de la progestérone. Donc maintenir un bon équilibre hormonal paraît évident. Pas toujours facile mais c’est là que j’interviens !

Encore une fois une bonne alimentation, des sources de cholestérol (c’est à partir de ça que sont fabriquées les hormones sexuelles) et gestion du stress pour éviter de perturber la machine. C’est déjà une bonne base !

Photo de Pedro Figueras provenant de Pexels

La gestion du stress sera d’autant plus importante que la noradrénaline, qui est un neurotransmetteur sécrété dans le processus de réponse au stress, a le pouvoir de stimuler la sécrétion de la glaire filante ce qui brouille un peu les pistes pour une bonne lecture du cycle.

Donc gérer ton stress te permet de prendre soin de ta glaire cervicale en préservant l’équilibre global de ton cycle et en diminuant l’impact direct sur sa sécrétion.

Est-ce que j’ai réussi à te réconcilier avec tes sécrétions ? Es-tu devenue d’un coup toute fière de la glaire cervicale ? On en parle en commentaire, c’est juste en-dessous !

Source :

Travaux d’Erik Odeblad

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages
Avatar

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

10 commentaires

  1. Je trouve ton style d’écriture excellent! Il me rappel celui de Giulia Enders avec son livre “Le charme discret de l’intestin”. Tu fais passer des messages utiles avec l’aspect scientifique sur le ton de l’humour, c’est très agréable à lire. Et même si je ne suis pas concerné comme tu peux le voir à mon nom, ça pourra alimenter des conversations et intéresser des amies 😁 En tout cas bravo pour avoir fait passer un sujet comme celui ci aussi bien, c’est un article qui sera utile à toutes les femmes qui passent par là 🙂

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Oh merci David !
      Bon je n’ai toujours pas lu Le charme discret de l’intestin… du coup je ne connais pas son style mais disons que je me souhaite le même succès, en toute modestie !
      Effectivement tu n’es pas directement concerné mais tu as trouvé l’astuce : faire passer à ton entourage pour diffuser les infos.
      Je te souhaite une belle journée et au plaisir de te revoir par ici !
      Carole

  2. Comment rendre accessibles et “dédramatiser” certains sujets ?! Et bien tu y arrives très bien. Après tout cela fait partie de notre corps, et ce n’est que la Société qui rend certains sujets tabous. Merci encore Carole

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Avec plaisir Nicolas et merci encore pour ton regard sur mon travail. Cela m’encourage !
      Et oui on peut parler de tout, tout ce qui sort de notre corps a fait partie de notre corps. Se réapproprier notre intégrité est un chemin de libération.
      A te lire
      Carole

  3. merci pour ces explications. Tu as tout bon, j’ai vraiment fait la grimace du beurk quand j’ai lu le titre mais je savais que ton écriture me redonnerait le sourire, et c’est le cas 😁

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Ah ah trop bien !
      Du coup je suis contente d’avoir pu rectifier le tir !!
      Bises
      Carole

  4. On peut dire que j’en ai appris des choses en lisant ton article. J’aime beaucoup ton style d’écriture et ton humour. 🙂
    Merci beaucoup pour cet article intéressant, son objectif est atteint pour ma part: réconciliée 😉 : Bonne alimentation, moins de stress, BOIRE beaucoup.

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Yeh Coumba, t’as tout pigé en effet ! La classe j’adore quand quelqu’un termine sa journée avec un peu plus de douceur envers elle-même !
      Alors si tu aimes découvrir, te réconcilier et rire (merci pour le compliment), je t’invite à lire cet article : Sang menstruel : un trésor pour l’humanité.

      https://28joursdelaviedunefemme.fr/sang-menstruel-un-tresor-pour-lhumanite/

      Il devrait te plaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois et passe le test d'équilibre hormonal pour savoir où tu en es