Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

contact@carole-thiebault.fr

Dans l’épisode précédent, j’ai posé un peu le cadre du défi “je régule mon cycle en 6 mois” et fait l’état des lieux de ma situation menstruelle (je n’aurais jamais imaginé parler un jour en ces termes ! ça fait bizarre mais j’aime bien).

Cela m’a permis de poser les bases de mon objectif, de le préciser car en partant juste sur un : “je veux réguler mon cycle”,  je ne peux pas aller bien loin…

Il est vraiment nécessaire de détailler l’objectif pour être le plus précis possible.

Cible

Tout ce travail de précision et de conscientisation permet en effet de mieux visualiser le chemin à parcourir.

Voici donc où m’a menée la réflexion …

1- Le stress est le fil rouge

J’ai pris conscience que le cordonnier (c’est moi ! pour comprendre lisez l’article précédent en cliquant ici), s’il était mal chaussé, c’était parce qu’il avait négligé les effets du stress sur sa vie.

Non pas que j’en ai plus que vous mais j’ai un peu accumulé tous ces derniers mois entre les choses de la vie qui vous tombent dessus, les projets que vous vous mettez sur le dos, etc.… D’habitude ça s’étale un peu mais là non seulement ça a duré dans le temps mais il y a eu une charge particulièrement lourde et sans pause pour reprendre mon souffle.

je régule mon cycle : impact du Stress
Le stress est le pire ennemi du cycle menstruel

Je me suis regardée en face (en vrai dans ma salle de bain, devant le miroir) et je me suis accordé de douces paroles. Bon alors ne quittez pas tout de suite la page, je ne suis pas en train de dire que c’est facile, vous n’êtes même pas obligée de le faire devant un miroir ! Non ce n’est pas facile et oui je suis plutôt du genre à me cravacher qu’à me chouchouter.

Mais là, ce défi ouvre aussi à cette dimension du prendre soin de soi parce que c’est ce que j’ai remarqué lorsque j’avais découvert les méthodes d’auto-observation du cycle : cela nous remet au centre et on ne peut plus faire comme si on n’était pas là. Révolutionnaire ? Non juste classique qu’on s’occupe de plein de monde et qu’on se fait passer après.

Et quand on se fait passer après, on ne peut plus s’occuper des autres. Et puis tant qu’on est dans les proverbes : on n’est jamais si bien servie que par soi-même. Vous l’aurez compris :

Je prends réellement en charge mon équilibre !

Et pour cela il faut regarder les choses en face et les affronter. Quand elles sont là c’est que c’est le moment.

Donc disais-je après cette digression de 15 pages… J’ai eu beaucoup de moments de stress qui ont indéniablement eu un impact sur mon cycle.  En prendre conscience et regarder les choses en face m’ont permis de reconnaître mon état (c’était ça les douces paroles) et ensuite de prendre la décision d’agir pour changer ce qui ne me convient pas.

Action 1 : Relax

Mettre en place des bulles de détente dans ma vie quotidienne. Le plus facile pour moi c’est d’intercaler quelques exercices tirés de la pratique de l’Hormon Yoga Therapy (si vous avez raté l’article qui en parle, c’est ici).

Je ne vais clairement pas pratiquer ce yoga thérapeutique en ce moment car mon climat hormonal est déjà oestrogénique. Pas besoin d’en rajouter !

Il existe bien d’autres moyens de remettre du doux dans sa vie et je suis certaine que vous en connaissez des tas. (N’hésitez pas à les partager en commentaires.)

Action 2 : Dormir

Préserver mon sommeil car lorsque j’ai moultes choses à gérer, mon cerveau bouillonne constamment donc j’ai besoin que mon système nerveux ai l’occasion de se reposer et de se régénérer pour affronter les journées qui suivent. Et le stress le mobilise de façon impressionnante.

Je régule mon cycle : préserver son sommeil

Le sommeil est aussi le moment privilégié pour l’organisme de faire le ménage, le tri et ausi de s’auto réparer. Je veille donc autant que possible à respecter mon besoin minimum de sommeil au moins pour ne pas risquer de stocker des déchets qui devraient être évacués par mon corps, ce qui risquerait de le fatiguer encore plus et de compromettre (entre autres) la bonne marche de mon système endocrinien.

Action 3 : choisir

Faire le point sur ce qui me demande trop d’adaptation et ne me convient pas (autre façon de désigner le stress) et faire des choix en conséquence. Concrètement, cela signifie que je vais stopper certaines choses, en aménager d’autres et remettre mes bonnes priorités à leur place. Tout ceci implique d’être bien droite dans ses baskets (il m’arrive de mettre des talons mais franchement, pour être bien plantée, rien de mieux que les baskets non ?) et d’oser s’exprimer sur ces sujets. Souvent nos choix impliquent aussi notre entourage, qu’il soit professionnel ou personnel et il est important de trouver des moyens de communication qui préserve l’intégrité de chacun (là je vous renvoie à tout ce qui touche à la communication bienveillante)

2 – Je manque de vitamine D

Bon rien de grave mais j’ai quand même pris le temps d’aller faire doser la vitamine D3 en laboratoire d’analyses pour voir. Je ne suis pas en carence mais je n’atteins pas le seuil minimal. Nous sommes en plein hiver, je n’ai pas beaucoup pris le soleil cet été, bref je suis dans le même cas que la plupart des gens mais dans le contexte, il me semble important de veiller à ce que cette petite vitamine soit bien présente dans mes placards !

L’exposition au soleil permet de synthétiser de la vitamine D

Et oui si je veux que mes hormones stéroïdes délivrent bien leur message au cœur des cellules qui doivent le recevoir, la vitamine D joue un rôle primordial.

J’ai donc fait le choix de me complémenter en vitamine D3 végétale de chez Le Stum. Aucun intérêt personnel avec ce laboratoire en particulier (lorsque j’aurai des intérêts, vous serez avertie). Simplement j’ai fait le tour des laboratoires de compléments alimentaires que je connais de part mon métier et j’ai fait un choix rationnel prenant en compte :

  • le respect de la réglementation en matière de complément alimentaire
  • le produit contenant le moins voir pas du tout d’additif ou autre joyeuseté inutile dans bien des cas
  • le rapport qualité-prix

J’aurai pu tout aussi bien choisir :

Il en existe d’autres bien sûr mais je ne connais pas tous les laboratoires sur le marché (et vous pouvez me croire il y en a !) mais vous avez déjà un choix de base.

3 – Je vais faire un gros check-up

La vitamine D ne doit pas être la seule impactée dans l’histoire et l’équilibre hormonal demande la contribution de bon nombre de nutriments et micro-nutriments.

J’ai donc pris rdv chez mon médecin traitant pour faire un point. Je ne suis pas médecin et j’ai besoin de ces compétences et de son regard neutre pour faire un point correct de ce côté.

En avant première, je soupçonne quand même une anémie ferriprive (manque de fer) parce que avec des règles aussi abondantes ce serait logique et expliquerai ma fatigue. La fonction thyroïdienne aussi me semble mériter qu’on vérifie sa bonne marche parce que le stress peut impacter son équilibre.

Et après on verra peut-être aura-t-elle d’autres pistes.

Je vous en reparle dans 15 jours !

Et vous !

Est-ce que ce défi vous fait envie de vous pencher sur votre cas ? Quel constat faites-vous comme ça en regardant votre situation ? Ne soyez pas timide : souvent les femmes que j’accompagne sentent bien ce qu’elles devraient mettre en place. Je suis là pour faciliter la mise en action et guider sur tout l’aspect physiologique.

Est-ce que les suggestions de compléments alimentaires sélectionnés vous apportent des informations utiles ?

Partagez dans les commentaires j’adore recevoir vos messages et y répondre !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

2 commentaires

  1. Coucou Carole ?
    Comment vas-tu ?
    Pour mon cas, j’essaye aussi de le remettre à la normale. Depuis 3 mois environs ça à l’air d’aller. Je pense effectivement que c’est dû au stress, mais pas que. Mon stress à beaucoup diminuer depuis 3 mois et ça va beaucoup mieux. Mais je pense que je peux faire mieux. Mes actions que je suis entrain de mettre en place sont : le sport et je change un petit à petit mon alimentation. En ce qui concerne la détente, tu sais déjà ce que je fais grâce à mon article Hyggelig malgré moi.
    Mais le Best pour moi c’est un bain de mer (ou de rivière, mais là ça fait vraiment longtemps).
    Ah oui ! Il y a un truc que j’ai mis en place depuis peu (le mois dernier), c’est le suivi de mon cycle.

    Bonne continuation pour la suite et je te dis à très bientôt.
    Bisous

    1. Carole Thiebault a dit :

      Bravo à toi Chanaël ! Tu sembles en effet mettre les 1ères pierres fondamentales pour retrouver l’équilibre.
      Les bains de mer ou de rivière oui mais en ce moment perso il fait trop froid !
      Le sport est super à la fois pour le métabolisme et aussi pour évacuer le stress justement.
      Le suivi de ton cycle peut aussi t’apporter des réponses. N’hésites pas et oui j’admire ton engagement dans le mouvement du Hygge.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *