Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

carole-thiebault@28joursdelaviedunefemme.fr

Un peu de récréation aujourd’hui, je lis tellement de choses ahurissantes sur le cycle et les règles que je t’ai fait une petite sélection pas piquée des hannetons. Entre les envies de meurtres, les rejetons roux et la lune, je te propose un petit tour des croyances un peu farfelues qui ont couru sur les menstruations. De là à dire qu’il en reste des traces, il n’y a qu’un pas !

1- La période des règles rend la femme impure

Dans bien des religions et traditions, le sang des menstrues est considéré comme impur. On pourrait rapprocher cette notion d’une peur primordiale liée au fait que dans les temps anciens, perdre du sang était synonyme d’affaiblissement, non seulement de l’individu concerné mais aussi du groupe entier.

Ainsi la femme, en perdant du sang de façon régulière a pu être vue comme une source, une cause possible de possible défaillance voir de perte.

Bon le problème c’est que ça semble être bien resté ancré dans l’inconscient collectif. Puisqu’on se dit évolués, ne serait-il pas temps de faire remonter cela à la conscience et de tordre enfin le cou à ce genre de croyances profondes ?

Quand on entend encore aujourd’hui qu’une femme ferait tourner le lait pendant ses règles, sans parler du vin qui d’un coup n’est plus buvable.

Des pouvoirs dignes des sorcières

Remarque, pendant les règles ça pourrait être utilisé en nous éloignant de la cuisine on se repose ! Un peu de charge mentale en moins ah ah !

Aujourd’hui perdre du sang n’est pas forcément lié à un danger de mort imminente. Et même on peut le donner pour sauver des vies !

 

2 – Le sang des règles est magique

Parallèlement on trouve quand même des avantages à utiliser le sang des règles. C’est dire comme c’est cohérent ! La femme réglée est impure mais son sang peut servir !!

Alors on pourrait triompher d’un furoncle.

Dans certaines campagnes apparemment le sang des règles est efficace en tant qu’insecticide. Fini les nuisibles qui détruisent les cultures dans les champs.

Ben je crois que là on a la solution et Mosanto n’a qu’à bien se tenir. Je les sens déjà trembler, ah ! ah !

 

3 – Le cycle menstruel féminin est calé sur le cycle de la lune

Ça c’est une croyance bien ancrée et un peu partout dans le monde et dans des cultures diverses. Le cycle serait calé avec la lune.

C’est vrai qu’avec un cycle de 29,5 jours pour la lune, on se rapproche avec une moyenne de 28 jours pour le cycle des femmes.

Je ne peux pas m’empêcher d’appuyer sur cette dernière info : retenez bien que l’histoire des 28 jours c’est une moyenne. Ça veut dire que pour plein de femmes c’est moins et pour plein d’autres c’est plus. Et pour une même femme ça oscille aussi.

Alors bon depuis la nuit des temps que la une est sacralisée et symbolise la fertilité, il y a eu quelques études scientifiques qui démentent toute corrélation entre la lune et nos cycles…

Ce qui me pose question c’est le nombre des femmes incluses dans ces études, souvent très peu donc pas forcément représentatif.

Et puis j’ai une réflexion qui ne me quitte pas : partons de la thèse selon laquelle, si influence il y a, la lune aurait un effet sur nous via la luminosité qu’elle renvoie sur notre planète.

Et du coup entre de possibles observations empiriques il y a des milliers d’années et notre façon de vivre aujourd’hui, le gap me paraît énorme.

Et oui aujourd’hui on vit pour la plupart dans des logements qui comprennent la lumière artificielle. Il y a aussi la pollution lumineuse que nous subissons dès que nous habitons dans des secteurs urbains.

Alors pour moi ça constitue un biais non négligeable. Bref sur ce point mon intuition (ou alors je suis très niaise et je crois des trucs sans fondement) me dit que ce n’est pas si tranché que ça et que j’aimerai bien d’autres études.

 

4 – Les règles lâchent nos penchants de tueuses

C’est le discours de certains médecins du 19ème siècle. Ils affirmaient que les règles transformaient les femmes en sorte de furies animales incapable de libre-arbitre et en proie à leur instincts les plus noirs.

Bon à part pour certaines femmes du coup qui ont pu avancer cet argument afin de se défendre dans des procès pour meurtre et ainsi échapper à la sentence fatale, je ne vois pas trop comment ce genre de théorie peut même exister(finalement je ne suis peut-être pas si niaise que ça ah! ah !). Il faut sans doute remettre tout ça dans le contexte.

Alors la prochaine fois que quelqu’un te demande :

“T’as tes règles ou quoi ?”

Juste parce que tu as répondu de façon un peu punchy. Tu peux peut-être lui répondre en lui expliquant ce truc et lui conseiller de passer très vite son chemin.

Pas certaine que ça serve la cause des femmes mais au moins un bon moyen de se débarrasser d’un(e) balourd(e) !

 

5 – Les règles rendent les enfants roux

Alors là pour moi c’est presque le summum ! En fait ça part d’une interdiction ou d’une peur de ce sang des règles : ne pas avoir d’intimité amoureuses pendant les menstruations.

Les gens qui transgressaient cette règle étaient forcément punis par la force divine. Et vous savez quoi ?

Et ben si tu fais l’amour pendant tes règles et que tu conçois par cet acte un enfant, il sera roux.

Là c’est costaud quand même parce que :

  • c’est physiologiquement impossible de concevoir pendant des pertes de sang qui répondent à la définition des règles ;
  • roux est donc une tare ? pff ça se passe de mots : donnez-moi une raison de croire à ça vraiment.
Trop mimi

 

Allez oui tout ça c’était il y a longtemps et ça n’a plus cours aujourd’hui… on en est sûres ?

Et toi tu as déjà entendu des histoires croustillantes dans le genre ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage
Avatar

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

6 commentaires

  1. Ah oui 5 croyances et pas des moindres! 😂😂😂
    J avais déjà entendu dire que les femmes réglées n arrivent pas à faire monter la mayonnaise maison…! (m en fout j’aime pas la mayo !)

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Bienheureuse Marie,
      Moi j’adore la mayo mais quel que soit le moment du cycle, je n’arrive pas trop à la faire du coup j’en mange moins !
      Et oui il y a encore du chemin à faire dans l’inconscient collectif !

      Belle journée à toi,
      Carole

  2. Bonjour Carole,
    Ah bein on n’est pas sorti du sable parce que des croyances de ce genre il en existe encore tellement !
    Genre : manger des betteraves rendrait le sang de tes règles super abondant…
    J’en ai tellement entendu dans ma vie que désormais mon cerveau “bloque” l’info pour ne pas arriver à ma mémoire (déjà surchargée en idiotie pas la peine d’en rajouter….).
    Ah si, il y a quand même une info qui m’a marqué dernièrement : une jeune fille disait que son père ne voulait pas qu’elle mette ses culottes tâchées par le sang de ses menstrues dans la machine à laver avec le reste du linge?! Bon là je n’ai même pas de mots capables de décrire poliment ce que je pense de ça aussi je préfère me taire.
    On est juste en 2020… et le plus incroyable c’est que ces mythes perdurent…
    Ah non, j’vous jure ma bonne dame, on n’est pas aidées !
    Merci pour ces quelques pépites pas piquées des hannetons (j’adore cette expression !)
    Au plaisir d’une prochaine lecture !

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Ouais y’a du chemin ma bonne Mylène !
      Mais on est là pour ça ! Prendre du recul, en rire et même parfois accentuer le trait pour se moquer gentiment…
      Ben ce père je lui dirait bien quelque chose mais c’est pas l’endroit (et ce ne sont pas des insultes, pas mon genre)
      Au prochain épisode,
      Bises
      Carole

  3. J’avais connaissance de certaines idées reçues mais celle selon laquelle les règles rendraient les enfants roux m’était inconnue. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle est très drôle ^^

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Oui il vaut mieux le prendre à la rigolade !
      Merci Evangéline

      Carole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois et passe le test d'équilibre hormonal pour savoir où tu en es