Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

carole-thiebault@28joursdelaviedunefemme.fr

 

 

Vous traversez régulièrement des montagnes russes émotionnelles ?

Vous ne comprenez pas pourquoi vous avez répondu aussi sèchement à votre enfant quand il vous a demandé le poivre lors de votre dernier repas ?

Parfois vous pourriez déplacer des montagnes au travail mais ces derniers jours vous vous traînez et la procrastination est votre meilleure amie ?

Rassurez-vous, vous êtes une femme ! Plus sérieusement, vous ressentez les effets du jeu hormonal qui se trame en vous tous les mois.

D’habitude je suis plutôt axée sur une approche physiologique du cycle féminin. Aujourd’hui je voudrai vous parler d’une approche plus sensitive, émotionnelle. J’ai beaucoup hésité avant de vous proposer cette autre vision parce que jusqu’ici je n’avais rencontrer que des voix assez peu accessibles à toutes et tous, n’ayons pas peur des mots, trop ésotérique ou perché pour une première approche.

Attention je ne dénigre pas ces approches, simplement elles requièrent d’avoir déjà cheminé ou même ne correspondent tout simplement pas à tout le monde.

Cette fois j’ai trouvé en la personne de Judith CASTRO, la parfaite porteuse d’étendard ! A l’origine, elle n’était pas du tout destinée à devenir une experte du cycle. Elle a simplement éprouvé le besoin de comprendre ce qui se passe en elle.

Cela l’a amenée à créer une association, espace d’expression de femmes sur ce sujet et de fil en aiguille elle a écrit un livre : “J’optimise mon cycle féminin.”

Je vous propose de détailler un peu cette vision du cycle.

La saisonnalité du cycle

Le cycle est symbolisé par les saisons que nous connaissons par cœur. Ce symbole est plutôt bien trouvé car les saisons rythment nos vies depuis notre naissance (il faut être né dans un pays tempéré comme le nôtre et y vivre) et les hommes peuvent trouver là un point d’accroche pour comprendre aussi ce qui peut se passer en nous.

Le printemps interne

Il correspond à la période qui s’étend de la fin des menstruations jusqu’à l’ovulation. C’est une période de grande énergie de vie. Nous pouvons ressentir assez de force et de clarté pour être dans l’action et faire avancer nos projets et nos dossiers en cours. On abat du boulot, on est concentrée, on retient mieux les informations. Les œstrogènes sont la cause de ce bouillonnement d’énergie !

L’été interne

Notre été interne démarre avec l’ovulation et se poursuit le temps pour le corps de savoir si notre ovule est fécondé ou non. Sorte de période de félicité, nous rayonnons comme le soleil au zénith. C’est la meilleure période pour communiquer, le message sera fluide, clair. Tel que décrit par Judith Castro, l’été évoque en moi l’image d’une reine sur son trône, bienveillante et savourant les plaisirs de son royaume interne.

L’automne interne

L’organisme a compris que la fécondation n’a pas eu lieu, les hormones chutent. C’est selon Judith Castro le passage le plus délicat pour de nombreuses femmes. Il correspond souvent au syndrome prémenstruel et ses symptômes peu agréables (et c’est pour certaines un euphémisme !).

Pourtant on peut trouver dans l’automne interne quelques avantages. C’est une période de tri, on a suffisamment de clairvoyance pour éliminer le superflu de notre vie, de nos projets en cours. On élague comme ces arbres qui perdent leurs feuilles. C’est aussi durant cette saison interne que de nombreuses femmes témoignent d’un regain de créativité.

L’hiver interne

Vous l’aurez compris, l’hiver correspond au moment des règles. C’est ce que j’appelle pour ma part la période “couette-bouquin-tisane-laissezmoitranquille”. Vous vous reconnaissez ? C’est une période normale de repli, besoin de faire le point, de se poser pour mieux repartir dans un nouveau cycle.

Les saisons ne sont pas toutes figées, il s’agit d’un canevas que l’on retrouve chez la majorité des femmes. Peut-être vous êtes vous identifiée ça ou là. Il s’agit d’un point de départ qui doit vous permettre d’aller explorer votre vie intérieure de femme cyclique, si l’aventure vous tente.

Et ce qui est intéressant avec ce livre c’est qu’il est pratique. Vous y trouverez un tas de propositions d’exercices, de pistes de réflexion justement pour faire votre chemin et découvrir votre nature.

Au-delà du livre, Judith est allée encore plus loin.

Accepter notre nature cyclique

Une force

C’est dorénavant son crédo. Son parcours lui a permis de comprendre cela au plus profond d’elle-même. De cette expérience, Judith partage aujourd’hui ses connaissances et ses découvertes au plus grand nombre afin que les femmes puissent se reconnaître en tant qu’être cyclique. Ce n’est pas une mince affaire ! Avez-vous remarqué comme notre société tend à tout lisser ? Nous sommes constamment poussé(e)s vers la linéarité. Reconnaître sa nature cyclique c’est déjà s’offrir la possibilité d’un apaisement intérieur. Reconnaître sa nature cyclique c’est s’offrir un peu plus de bienveillance, notamment quand on est moins performante (puisqu’on sait qu’on va l’être de nouveau!). Reconnaître sa nature cyclique c’est s’offrir l’opportunité d’agir en femme et non sur un modèle masculin.

Mon propos n’est pas de rejeter les hommes, mais bien de reconnaître qu’il y a peut-être des manières différentes d’aborder le monde et qu’elles s’enrichissent l’une l’autre.

Une étape vers l’adelphité

Et c’est bien là le travail de Judith Castro. Forte de cette nature cyclique reconnue pour elle-même, elle a décidé il y a quelques années de la faire découvrir au monde de l’entreprise. Un monde, dit-elle, fait par les hommes pour les hommes à l’origine. Et ça marche ! Elle informe et forme des dirigeants, des manager, hommes et femmes à connaître cet aspect du féminin pour harmoniser les relations, donner une place juste à chacun.

Le monde est en train de changer pour plus de douceur ! Avouez que ça vous fait envie…

Alors pour en savoir plus et entendre Judith en presque vrai, vous pouvez visionner l’interview qu’elle m’a gentiment accordé. Une belle rencontre.

Pas le temps de vous poser pour regarder ? Pas de soucis j’ai la version podcast pour vous (tout en haut de l’article)!

Alors si vous en voulez plus, abonnez-vous en remplissant le formulaire qui va bien (il y en a un peu partout sur le site vous ne pourrez pas les rater) parce que j’ai tellement de choses à vous partager et à vous faire découvrir…

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
Avatar

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

9 commentaires

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Oui je trouve que cette vision rend accessible l’approche de son cycle autrement que par une explication “scolaire” de la physio, même si j’adoooore la physiologie. C’est comme raconter des histoires qui se passent en nous…

  1. Excellent Carole cette vision différente qui change de d’habitude!
    Je suis aussi comme toi très basé sur la physiologie et l’anatomie.

    L’interview est également très bien.

    A bientôt.

    Simon

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Super Simon que tu aies apprécié ce nouvel éclairage. Et je suis contente qu’on aie la physiologie en commun !
      A bientôt

  2. AvatarDéborah a dit :

    Super interview, d’une belle richesse, un grand merci Carole 🙂

  3. Pour avoir écouté l’interview dans son intégralité : MAGNIFIQUE ! 🤩
    Cela m’a beaucoup apporté. Je vais me nourrir de cela pour me repositionner stratégiquement en fonction de ma saison 🙂.
    Comme je sais aussi que tu te prépare à simplifier ta vie en désencombrant je ne peux que t’encourager à le faire mais pas à n’importe quelle saison : je conseille le printemps et l’automne. Laissons passer l’été et l’hiver comme il se doit car ce ne sera pas le bon moment.
    Pour celles et ceux qui veulent se simplifier la vie découvrez mon blog : https://lesastucesdemylene.com
    Pour revenir sur ton sujet je trouve que cet article était très agréable.
    C’est bête mais il a été beaucoup plus compréhensible pour moi et je ne trouve pas que cela fasse ésotérique du tout.
    Il m’a permis de me projeter facilement dans ma vie de tous les jours.
    Je ne peux que t’encourager à reproduire l’expérience 🙂
    Bravo et merci pour ton travail 🙏

    Au plaisir d’une prochaine lecture !
    PS : stp quand tu reviens sur mon blog, n’hésites pas à laisser l’adresse de ton blog en commentaire, je considère que ce serait une vrai plus-value pour les lectrices et lecteurs de te découvrir au carrefour d’un de mes articles. Tu fais de l’excellent travail et j’espère que nous pourrons échanger sur nos blogs respectifs (mais dis donc ça ressemble terriblement à une invitation 😉)

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Mylène j’aime beaucoup le tour que prend notre relation, je sens le potentiel de rigolade d’expert (tu sais c’est quand on maîtrise suffisament son sujet pour pouvoir en rire ou en parler avec du recul).
      Bref merci pour l’invitation, je l’accepte bien volontiers !
      Et tes suggestions sont vraiment pertinentes : j’ai déjà appliqué car j’utilise cette observation de mon cycle depuis quelques années et clairement l’automne me chatouille sans que je n’arrive à passer à l’action par contre, au printemps ça dépote. Et ô miracle j’ai déjà fait un 1er tri de mon bureau ! Je me suis séparée d’agendas qui dataient de … 2014 ! Tu sais le “on sait jamais si telle ou telle note pouvait reservir”. Jamais servi depuis janvier 2015 alors hop à la benne !
      Je ne vais pas lâcher tes bonnes astuces de sitôt !
      A bientôt

  4. Quelle magnifique interview, je suis fane!

    Ça fait quelques mois que je m’intéresse aussi à cette vision des saisons internes et c’est un peu comme vous le dites dans la vidéo, c’est tellement dommage qu’on n’apprend pas ça en étant jeunes et qu’on doive finalement subir notre cycle plutôt que de vivre avec.

    Je suis très admirative du travail que fais Judith en entreprise, je savais pas que ça se faisait et je suis soulagée. Comme tu le dis Carole, c’est le début du changement et j’espère que les femmes nous aurons enfin nos droits en entreprise et qu’on sera bientôt respectées et appréciées à notre juste valeur.

    Merci pour cet échange qui était non seulement intéressant mais qui fait énormément de bien. Vous êtes géniales!

    Bises,
    Virginia

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      C’est exactement pour ça que je fais ce que je fais ! Et aussi je pense ce pour quoi ça a bien fonctionné avec Judith. Le changement est en marche, nous sommes le changement (et dans le nous j’intègre tout le monde).
      Merci Virginia d’avoir autant eu de plaisir, mon but est atteint, je peux terminer ma journée ah ah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir le livre " Cycle menstruel : 5 clés pour retrouver l'équilibre"