Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

carole-thiebault@28joursdelaviedunefemme.fr

Vous vous demandez à quoi peuvent bien servir les tests d’ovulation ?

Vous en avez entendu vaguement parlé mais vous ne savez pas si vous avez intérêt à vous en servir ?

Et surtout est-ce fiable ?

On fait le point sur les tests d’ovulation et surtout on clarifie les raisons pour lesquelles ont peut y avoir recours.

Test d’ovulation : comment ça marche

Il y a deux sortes de tests disponibles sur le marché. L’un se base sur les urines et l’autre sur la salive. Voyons un peu comment ils fonctionnent réellement.

Test d’ovulation urinaire

Les tests d’ovulationtest d'ovulation urnaire urinaires sont des tests qui ressemblent à des tests de grossesses. Vous urinez sur une bandelette et elle réagit à la présence d’une substance recherchée. Ici, pour tester l’imminence d’une ovulation, la bandelette repère la présence de LH.

La LH est une hormone sécrétée par l’hypophyse, c’est donc une hormone d’origine cérébrale. Elle est impliquée dans le déclenchement de l’ovulation. En pratique, lorsque votre hypophyse sécrète un pic de LH (c’est-à-dire une plus grosse quantité et à plus haute fréquence), cela signifie que 24 à 36 heures plus tard, vos ovaires sont censés procéder à l’ovulation (celui qui a travaillé durant le cycle en question libère l’ovule mature pour qu’il ait une chance d’être fécondé).

C’est ce que mesure un test d’ovulation urinaire : le pic de LH. On retrouve en effet ces hormones dans les urines lorsqu’elles ont fini leur job et qu’elles ne servent plus.

 

Test d’ovulation salivaire

Les tests d’ovulation salivaires fonctionnent un peu différemment. Bon déjà de façon évidente vous avez remarqué qu’on ne se base pas sur les mêmes sécrétions de notre corps. D’un côté on nous demande d’uriner et de l’autre de cracher !

Autre différence, le test salivaire va réagir à la présence d’œstrogènes. Enfin réagir est un raccourci bien vite pris. En fait dans le test salivaire, il n’y a pas de stick ni de bandelette de réaction. On va faire appel à une vérification visuelle.

En pratique, il faut mettre un peu de salive sur une lentille (pas celle qui se mange hein !), attendre qu’elle sèche et ensuite regarder sa structure à travers une mini loupe.

Et vous pouvez constater que la structure de la salive évolue en fonction du taux d’œstrogènes en circulation dans votre corps.

test d'ovulation salivaire - résultats

Vous avez remarqué comme la salive se structure en jolie forme de fougère lorsque les œstrogènes sont présents ?

La fiabilité des tests d’ovulation

Les deux types de tests ne présentent pas le même niveau de fiabilité.

Le test urinaire présente un taux de 98% contre 92% pour le test salivaire.

Je pense que cela s’explique par la méthode elle-même :

  • Le test urinaire mesure le pic de LH

La LH comme on l’a vu plus haut est une composante même de l’ovulation. Cette hormone contribue à déclencher l’ovulation. On comprend donc que lorsque l’on repère le pic, l’ovulation est quasi certaine d’arriver dans les quelques heures qui suivent.

  • Le test salivaire confirme la présence plus ou moins importante d’œstrogènes

Même si les œstrogènes sont un bon indice de maturation folliculaire (l’ovule est en train de mûrir pour arriver au stade fécondable), rien ne dit que cela va se conclure par une ovulation.

En effet, vous pouvez présenter une hyperoestrogénie (je parle de ce sujet dans cet article) et voir des fougères tout le temps sans que les autres conditions à l’ovulation soient réunies (le pic de LH par exemple, CQFD).

C’est à mon avis dans cette différence que réside le delta de fiabilité et pas dans la fiabilité même du produit qui reste assez simple.

Pourquoi rechercher un test d’ovulation positive ?

Vous désirez un enfant

La plupart du temps, c’est dans un contexte de désir d’enfant qui se fait attendre que vous allez chercher un peu d’infos sur le net et que vous allez trouver des articles vous parlant des tests d’ovulation.

Je vous préviens tout de suite : il est quasi exclusivement question des tests d’ovulation urinaires. Vous allez trouver d’ailleurs beaucoup de référence au test d’ovulation Clearblue parce qu’ils sont assez bien placés sur le marché (ah marketing quand tu nous tiens).

En tout cas, lorsque vous désirez un enfant et que la grossesse tarde à venir, il peut être intéressant de recourir à ces tests pour augmenter les chances de fécondation.

Attention, il me semble important de vous prévenir de bien réfléchir à votre manière d’aborder la démarche. En effet, votre désir répond à un élan d’amour avec votre chéri et commencer à traquer les meilleurs moments peut entraîner une perte de spontanéité dans vos rapports amoureux.

Mieux vaut en être conscients et prendre en compte ce paramètre avant de se lancer.

Vous observez votre cycle

Le deuxième cas de figure dans lequel vous pourriez avoir envie de savoir si vous ovulez ou non est celui de l’observation du cycle.

observer son cycle

En effet, vous vous êtes peut-être lancé(e)s dans la contraception alternative. Plusieurs mois d’observation ont passé et vous voilà frustré(e)s. Et oui, votre cycle ne ressemble pas aux cas d’école que vous aviez vus et vous vous désespérez de pouvoir un jour fermer la fenêtre de fertilité pour batifoler avec votre chéri sans filet.

Dans ce cas, vous pouvez avoir envie de vérifier par un autre chemin si oui ou non vos observations sont bien interprétées : j’ovule ou j’ovule pas ?

 

Là aussi, attention à ne pas tomber dans la focalisation sur un point qui est certes intéressant mais qui ne représente qu’une partie de la problématique.

Cela ne répondra pas à la question du pourquoi j’ovule pas…

 

Tests d’ovulation : combien ça coûte ?

Les tests urinaires se vendent par paquets de 20 à 100.

Les prix sont donc variables mais on peut compter entre 5 et 45 euros. Il faut savoir qu’il existe des tests digitaux : ils sont parmi les plus chers mais n’apportent pas grand chose en plus selon moi.

Pour sécuriser un peu votre achat, adressez-vous à des pharmacies distributrices, le circuit est plus sérieux normalement que sur des plateformes qui vous vendent en même temps des parapluies pour cocktails ;).

Les tests salivaires présentent moins de références car ils sont bien moins connus et utilisés en France. Vous en trouverez cependant entre 30 et 50 euros environ selon les vendeurs. A noter que ces tests sont réutilisables puisqu’il suffit de nettoyer la lentille pour refaire le test le lendemain. Vous les gardez donc pour des années.

 

Mon avis :

  • Si vous êtes dans l’espoir d’une grossesse et que vous avez besoin d’être un peu acteur/actrice, préférez les test urinaires en complément pourquoi pas d’une observation clinique de la glaire cervicale (signe majeur de fertilité)
  • Si votre curiosité est liée à une démarche d’observation de votre cycle, les tests salivaires me semblent un bon compromis
  • Petite note écologique : le test salivaire, comme il est réutilisable, a une empreinte écologique plus légère que les tests urinaires, à usage unique et jetables.

Et vous, avez-vous déjà utilisé ces tests ? Sinon est-ce que ça vous tente ? On échange dans les commentaires…

N’hésitez pas à partager avec vos ami(e)s qui pourraient être intéressé(e) par le sujet !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages
Avatar

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

8 commentaires

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Oui c’est un outil donc on ne s’en sert que s’il y a un besoin en face, tu as raison.
      Belle journée Audrey
      C.

  1. Bonjour Carole,
    Merci pour cet article complet qui permet de mieux comprendre à quel saint se vouer 🙂.

    Cela met aussi en évidence la difficulté que peuvent avoir les femmes à comprendre elles-mêmes leur cycle (et parfois le désespoir de voir qu’une grossesse n’arrive pas).

    Je n’avais jamais pensé que des tests d’ovulation pouvaient servir à étudier son cycle… c’est intéressant.
    J’en apprends toujours un peu plus sur ton blog, merci infiniment.
    J’apprécie tout particulièrement le fait que tu parles aussi d’écologie avec ces tests, c’est vraiment bien d’en parler, si on peut limiter son impact écologique tout en étudiant son cycle, c’est top !

    Désormais je perçois mieux ou je me situe et comment je peux exploiter (ou au contraire lâcher prise) ma féminité (grâce notamment à l’article que tu as rédigé pour mon blog et que j’adore !!)
    Merci pour ton travail et ta bienveillance.
    Au plaisir d’une prochaine lecture 🙂

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Coucou Mylène,
      Que c’est doux de te lire ! Merci infiniment pour tes retours qui m’enrichissent et m’aident moi aussi à mieux répondre aux interrogations des femmes qui sont aussi nombreuses qu’il y a de femmes sur terre !
      N’hésites pas à mettre le lien vers ton blog quand tu écris.
      Et sinon les personnes qui lisent ce message peuvent cliquer dans la barre latérale : Les astuces de Mylène sont dans ma liste de blogs favoris !
      Belle journée à toi,
      C.

  2. Merci Carole pour cet article. J’avoue n’avoir encore jamais utilisé ces tests et je ne savais même pas qu’il était possible de détecter une ovulation par la salive…! Un outil en plus, merci 🙂

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Salut Déborah,
      Ah ah contente d’avoir élargi tes connaissances alors !
      Merci pour ton retour
      C.

    1. AvatarCarole Thiebault a dit :

      Avec grand plaisir Pauline,
      Merci à toi pour ta question très intéressante !
      Bises
      C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir le livre " Cycle menstruel : 5 clés pour retrouver l'équilibre"