Me contacter

06-03-40-24-65

E-mail

contact@carole-thiebault.fr

Cet article contient un lien d’affiliation.

 

Il y a plusieurs semaines, j’ai été contactée par la société Livia qui me proposait de découvrir leur produit qui selon eux devrait vous intéresser au vue du thème de ce site.

Soit, j’ai à mon tour demandé des informations complémentaires afin de me faire une idée car ma ligne de conduite est la suivante : je ne parlerai pas de produits que je ne conseillerai pas à ma mère (bon là elle est plus trop concernée) ni à ma sœur.

J’ai donc lu avec attention les résultats des études menées sur les résultats apportés par MyLivia, puisqu’il s’agit de lui et obtenu de pouvoir tester (en gros j’ai fait la cobaye pour vous).

Les caractéristiques techniques

Les études cliniques de MyLivia

Trois études cliniques ont été menées. Cela signifie que le boitier a été testé sur des femmes présentant des signes de douleurs liés à leur cycle menstruel.

La première étude a été faite avec un prototype de l’appareil et il donnait déjà des résultats encourageants avec un soulagement total des douleurs pour 31% des femmes testées, après 4 cycles d’utilisation.

La société a souhaité améliorer leur produit pour soulager plus de femmes et la deuxième étude montre qu’a priori ils y sont parvenus. En effet, non seulement le test a été fait sur un plus grand nombre de participantes et toujours après 4 cycles, elles étaient 57% à déclarer être totalement soulagées.

La dernière étude visait à confirmer ces résultats en imposant la contrainte de l’étude faite en double aveugle, sur plusieurs sites différents, randomisée et contrôlée. La réduction de la douleur perçue a pu être quantifiée à une baisse de 28,1 point. Les statistiques établies lors de cette dernière étude ont montré une différence significative entre le boîtier factice et le vrai boîtier.

Sur le papier, cela semble donc jusqu’ici encourageant.

MyLivia est un dispositif médical

MyLivia est classé dispositif médical de classe 2a. Cette classification correspond au degré de risque lié à son utilisation. Là comme ça, vous devez avoir des yeux comme des billes parce que à part travailler dans le secteur, ça ne doit pas vous dire grand chose… Il existe 4 classes, la classe 1 est la moins risquée et la classe 3 la plus risquée (4 classes car il y a entre les deux les classes 2a et 2b). Dans la classe 1 on trouve par exemple les lunettes et dans la classe 3 il y a les implants mammaires.

MyLivia présent un risque lié à son utilisation équivalent selon cette classification à celui des lentilles de contact. Moins que les préservatifs qui son dans la classe juste au-dessus.

A noter qu’il a eu la certification FDA (aux Etats-Unis) et CE.

Cela me paraît plutôt sécurisant.

MyLivia : mon avis

J’ai attendu d’avoir mes règles pour le tester. En attendant j’ai donc eu tout le loisir d’étudier le design. Plutôt girly, cela plaira aux femmes sensibles à ces petits objets pratiques et discrets. J’ai été surprise par la taille vraiment réduite de ce boîtier mais du coup j’ai pu constater qu’à l’utilisation, cela rendait les choses plus faciles. Il ne se voit pas et se transporte facilement dans la poche.

Le jour J étant arrivé en fin de semaine dernière, j’ai pu inaugurer la bête (bon comme je vous le disais, petite la bête). J’avais une petite appréhension car le mode d’action repose sur un mécanisme d’électrostimulation. Et quand il y avait eu le boom des appareils de musculation, j’avais pu tester et le souvenir était plutôt douloureux qu’agréable.

MyLivia
Les patchs sont faciles et restent bien en place.

J’y vais quand même et je le mets en place : facile je dois dire sachant que la douleur que je ressentais ce jour là était plutôt située dans les lombaires. J’ai suivi les instructions en le mettant en marche et en augmentant doucement l’intensité. Niveau sensation, j’ai vite été rassurée : un petit chatouillis.

Par contre je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Bon alors contrairement aux allégations, le soulagement n’est pas immédiat (en tout cas pour moi) mais tout de même rapide puisque moins de 10 minutes après la mise en place, je sentais plus les chatouillis que mon dos. J’ai donc diminué progressivement par pallier les intensités pour arriver facilement au niveau zéro et donc plus de douleur.

Pour conclure, MyLivia peut tout à fait selon moi faire partie des options lorsqu’on a utilisé tout le panel dont je vous avais parlé dans cet article. Mention spéciale selon moi pour les douleurs récurrentes et qui ne trouvent pas d’autres solutions ou qui relèvent d’un facteur psychique qui demande du temps pour être débusqué et réglé.

Pour mon cs j’avoue que je n’aurai pas passé le pas car mes douleurs ne sont pas systématiques et peu intenses il faut le dire (en tout cas j’ai connu bien pire dans ma jeunesse, mon seuil de tolérance c’est peut-être élevé aussi).

Mais je pense que dans le cas des douleurs liées à l’endométriose, pour lesquelles il est difficile de réduire l’intensité parfois, ça vaut le coup de s’équiper. En tout cas si ma sœur était atteinte d’endométriose, je lui conseillerai.

Envie d’en savoir plus ?

C’est ici qu’il faut cliquer : Livia.

Et j’ai la joie de pouvoir vous faire bénéficier d’une remise de 10 % sur tous les coffrets commandés avec le code 28jours-livia. C’est sympa pour le mois de la femme (et oui en mars on fête les femmes)

Et comme d’habitude maintenant, je serai ravie de vous lire et de vous répondre via les commentaires

Sources :

https://www.ansm.sante.fr/Dossiers/Dispositifs-medicaux/Qu-est-ce-qu-un-dispositif-medical/(offset)/0

Étude clinique n°1 : Hôpital Robin Medical Center Beilinson – Hasharon, Israel
Étude clinique n°2 : TechnoStat, Data Management and Biostatistics Compagny, Israel

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Carole Thiebault

Naturopathe - Heilpraktiker
Consultante en gestion autonome de la fertilité

Nous vous recommandons de lire

6 commentaires

  1. Coucou Carole,
    Je me demandais pourquoi je ne voyais pas encore tes post dans le flux de mes amis sur Blogs Campus et j’ai vu qu’en fait tu ne m’as pas encore accepté (CQFD)
    Encore heureux que je passais sur la Une comme ça j’ai vu ton article au moins !
    Des bisous
    Audrey

    1. Carole Thiebault a dit :

      Ah mais zut ! Je vais le faire tout de suite !

  2. Merci pour cet article :)Je découvre ce petit boitier qui a l’air très intéressant 🙂
    Belle journée
    Laurie

    1. Carole Thiebault a dit :

      Merci Laurie pour ton message, n’hésites pas à faire un retour si tu pense l’utiliser.

  3. Coucou !
    C’est vrai qu’il est mimi ce boitier. Je ne me sens plus concerner depuis plusieurs années maintenant. Au début, j’avais parfois très mal à ce dont je me souviens, mais maintenant c’est très rare et quand cela arrive ça dure maximum deux minutes et c’est supportable. En tout cas, j’espère que ça aidera celle qui souffre d’endométriose, car j’ai beaucoup entendu que c’était une douleur atroce au point de se rouler par terre.

    1. Carole Thiebault a dit :

      En effet du coup dans ton cas pas besoin de faire cette dépense. Merci de penser aux femmes qui souffrent. Cela peut faire partie des solution pour atténuer ce qu’elles traversent sans faire l’économie d’un accompagnement médical voir aussi naturopathique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir le livre " Cycle menstruel : 5 clés pour retrouver l'équilibre"